» Nous n’héritons pas de la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants « 

 

Très sensibles au développement durable et au respect de l’environnement, nous nous sommes focalisées sur l’aspect éco-responsable de l’architecture des domaines viticoles.

En France, le bâtiment consomme 45% de l’énergie et émet ¼ des gaz à effets de serre, le gouvernement a ainsi mis en place, des incitations à l’éco-rénovation et à écoconstruction. Ce secteur constitue donc un enjeu prioritaire tant en manière de lutte contre le réchauffement climatique qu’en matière de lutte contre la précarité énergétique.

Le principe de développement durable repose d’abord sur un état d’esprit et une philosophie de vie,et touche de plus en plus le milieu de l’agriculture et de la viticulture.
Une grande majorité des domaines viticoles sensibles au développement durable mettent en place une démarche globale visant au respect de l’environnement dans toutes les phases de leur travail. La conception du lieu de production et de l’accueil ainsi que les techniques matérielles utilisées sont des étapes clés de cette démarche.

Les principes d’une construction éco-responsable

L’un des aspects forts de cette architecture est la notion d’architecture bioclimatique. La construction de toutes architectures dites bioclimatiques, notamment les chais en domaine viticole, repose sur une étude approfondie du site, de l’environnement proche, de la biodiversité et de ses caractéristiques. Le climat est également l’un des points importants à analyser au préalable pour déceler les risques naturels et les bénéfices que l’utilisateur peut en tirer.
L’architecture bioclimatique s se spécifie notamment par le choix de matériaux appropriés (paille, bois, chaux, etc), le recours à des techniques de circulation d’air, l’utilisation du rayonnement solaire ou de la géothermie, et la récupération des eaux de pluie.

La construction des chais, au-delà des aspects strictement fonctionnels, s’inscrit souvent dans une démarche originale d’architecture, expression d’une culture voire d’une philosophie de vie, destinée à exprimer auprès du public l’image d’un vigneron, d’un travail et d’un produit. Certaines caves ont été construites ou réhabilitées comme de véritables oeuvres d’art, s’intégrant le plus souvent dans les valeurs patrimoniales et dans le paysage environnant.


A travers nos recherches, nous avons constaté que l’architecture éco-responsable viticole prenait des formes extrêmement variées en fonction de la démarche qui en est à l’origine. Ainsi, on peut se demander comment intégrer une démarche éco-responsable au sein de l’architecture viticole?

A travers des exemples de domaines viticoles du monde entier, nous avons montrer les principales caractéristiques de ce type d’architecture.

Une démarche nécessaire dans notre monde actuel

Nous avons articulé notre réponse autour de trois parties, tout d’abord l‘architecture éco-responsable au sein des domaines viticoles avec une explication des principes de construction, l’utilisation des énergies renouvelables et les difficultés et contraintes de cette initiative.
D’autre part, nous nous sommes concentrées sur les bénéfices de ce type d’architecture en terme de plus-value culturelle et touristique, puis de la valorisation des labels et des certification et enfin des intérêts économiques d’une telle démarche.

Pour finir, nous avons élargit notre dossier sur la recherche d’une démarche éco-responsable plus globale, notamment l’utilisation d’une viticulture adaptée à cette démarche, l’utilisation de produits recyclés ou de techniques anciennes valorisant le travail de la vigne, puis pour terminer l’émergence d’un nouveau courant, l’éco-oenotourisme.

Nous vous invitons à jeter un œil sur notre dossier, si le sujet vous a intéressé ! Cliquez => ICI

éco oenotourisme

Laura Pic et Mathilde Plouzeau

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>