Pour notre projet d’exposé « Vin et Architecture », nous avons travaillé sur le thème de l’architecture contemporaine apparue dans le vignoble Bordelais. Cette étude a été réalisée en comparant les les régions viticoles européennes et les régions viticoles du «Nouveau Monde».

Notre problématique était alors la suivante :

Les innovations architecturales dans les régions viticoles étrangères sont-elles « transposables » en France où le vin rime avec notion de terroir et de typicité ?

 

 

Voici un résumé de notre dossier :

 

Ces dernières décennies, l’architecture contemporaine s’est emparée des domaines viticoles à l’étranger et en France pour en faire des espaces plus modernes voire quasi-futuristes pour certains.

Les oenotouristes peuvent alors découvrir des espaces, repensés par des grands noms de l’architecture internationale, qui s’éloignent des propriétés classiques attribuées traditionnellement aux vignobles français.

Or, si ces prouesses architecturales contribuent à la beauté et à l’originalité des domaines, laissent elles place au produit initialement concerné : le vin ?

Aussi, la France dont le vignoble est l’un des plus anciens du monde, qui est notable pour son art de vivre et pour ses produits authentiques, devrait elle s’inspirer des Nouvelles régions viticoles ?

 

La Rioja et Le Chianti : vignobles à l’architecture avant-gardiste

L’Espagne et l’Italie sont les deux pays pionniers en matière d’architecture contemporaine dans les domaines viticoles. L’oenotourisme est l’une des formes de tourisme les plus développées. Plus encore les touristes se rendent dans les domaines pour y admirer l’architecture des lieux.

                   1                           

                               Marques de Riscal  Espagne (Rioja)Franck Gehry                                                           

              

2

 La Cantina Antinori – Italie (Chianti) Archea Associati

 

 

 

 

L’émergence des nouvelles régions viticoles

Les régions viticoles qui composent le « Nouveau Monde » sont très influentes. Tant en matière de production qu’au niveau touristique. Ces puissances économiques attirent de nombreux professionnels du secteur qui entreprennent des projets de grande ampleur.

L’Australie offre aux 2.5 millions oenofriends des centres dédiés au vin, des joyaux architecturaux et de nombreuses wineries.
Aux États-Unis les wineries exceptionnelles se fondent aux divers paysages locaux et permettent une intégration complète de l’architecture dans la nature.

En Amérique du Sud, le modèle des châteaux bordelais inspire les propriétaires qui essaient de reproduire ce type d’architecture. Mais de nombreux domaines optent pour des constructions qui

se marient avec la nature et les grands espaces ou bien des bâtiments de type « villa ».

3

View Hill House, Australie (Victoria) – Denton Corker Marshall

4

Casa Lapostolle, Chili, 1994

Cette propriété est classée Relais & Château

5

Quintessa Winery, Nappa Valley (Etats-Unis) 2002

Phénomène : Les stars de l’architecture au service des grands châteaux bordelais

Les innovations parfois surprenantes au niveau architectural qui font la spécificité de certaines régions vitivinicoles dont la Rioja notamment, font leur apparition depuis peu en France et plus particulièrement dans le vignoble du Bordelais.

Bordeaux est l’une des plus anciennes et plus importantes régions viticoles du monde, elle compte une superficie de 120000 hectares, 57 A.O.C régionales et plus de 5000 châteaux.

Riche de vins classés grand crus, la région concentre également les noms les plus prestigieux du monde vinicole : Haut-Brion, Margaux, Mouton Rothschild, Cheval Blanc…

A Bordeaux on ne parle pas de domaines mais de «Châteaux». Leurs constructions datent des XVIIIe et XIXe siècles. Les châteaux sont devenus un symbole bordelais avec le temps.

Ces dernières années ont été marquées par une révision de l’architecture classique au profit d’une architecture plus moderne, contemporaine. Lafite-Rotschild est précurseur de la tendance puisqu’il est le premier à faire appel à une « star » de l’architecture. En 1987, l’architecte catalan Ricardo Bofill lui réalise un chai souterrain avant-gardiste.

En effet, nombreux sont les grands architectes de renom ayant contribué à la modernisation des châteaux bordelais par leur rénovation des chais et espaces viticoles. Le but étant d’allier esthétisme et fonctionnalité, mais pas seulement. Cette démarche accompagne le désir d’accroître la notoriété et le prestige d’établissements déjà connus du monde entier et d’afficher alors un pouvoir plus conséquent encore dans le secteur viticole.

 

6

 

Chai réalisé par Ricardo Bofill

pour Lafite-Rotschild

 

 

 

 

 

Architecture et Art : une plus-value pour l’oenotourisme

Le vin n’est pas seulement un produit issu de la terre, du travail des vignes et des hommes, le vin est également un produit culturel directement ancré dans notre société et cela depuis des siècles.

Quoi d’étonnant alors que d’oser l’association du vin et de l’art, voire de l’architecture et du vin.

Aussi, il est de plus en plus répandu de visiter des domaines qui disposent d’une salle d’exposition ou bien d’œuvres d’art directement inscrites dans le paysage ; tel qu’au Château La Coste.

 

 

 

7

Drop – Tom Shannon 2009

au Château La Coste

 

 

 

Conclusion

L’architecture dans les domaines viti-vinicoles contribue au prestige du vin et à sa symbolique artistique. Elle constitue une valeur ajoutée aux domaines et donc un réel intérêt oenotouristique. Elle permet de sublimer les lieux d’une propriété viticole et d’embellir le produit vin dans un cadre spacieux, certains domaines font d un véritable atout, que cela concerne les chais, les espaces de dégustation ou autres.

Cependant, l’architecture (trop) contemporaine ne doit pas faire penser à un espace superficiel et commercial qui enlèverait à son environnement tout son charme et son authenticité.

En France, si les propriétaires ont raison de parier sur une mise en scène toujours plus innovante de leurs domaines afin de se renouveler, n’encourent-ils pas le risque standardiser et banaliser l’architecture contemporaine dans les vignobles et à terme de dissoudre le patrimoine de l’architecture classique des châteaux ? Le modèle architectural des régions viticoles à l’étranger est transposable en France mais seulement à Bordeaux.

Lucile TREBUCHET – Blanche GANOT

 

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>