Pour la polyvalence de l’oenotourisme

On trouve rarement un parcours scolaire aussi curieux que le mien…

raton

Après des débuts dans l’art et la littérature à Toulouse, pensant mon chemin tout tracé vers une école d’art, j’ai décidé de tout quitter pour un BTS Viticulture Œnologie à Rodilhan.

Si j’ai décidé de faire cette licence oenotourisme c’est que j’ai compris que la polyvalence serait mon meilleure atout. J’espère travailler dans un domaine, et en plus de l’oenotourisme, mettre au service de ce domaine mes aptitudes acquises durant mon BTS en travaillant en cave et dans les vignes.

Enregistrer

Enregistrer

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>